Réforme du bac pro 3 ans : échec annoncé d’une réforme

4 pages spécial "Voie professionnelle"
lundi 20 janvier 2014
par  Secteur Voie-pro

 

Sommaire du Bulletin :
p.2 — Les CCF et les évaluations
Le bac pro GA : au bord de l’explosion !
p.3 — Où en sommes-nous concernant les CCF ?
— Texte de la pétition intersyndicale
p.4 — Alternance : PFMP et apprentissage
— Bulletin d’adhésion

 

PDF - 250.8 ko
Le 4 pages à télécharger

 

Pour faire le bilan de la réforme du bac pro 3 ans, nous avons l’embarras du choix. D’abord partir du sentiment sur le terrain : la perte d’une année de formation a engendré de nombreux problèmes de gestion de classes, une déprofessionnalisation des diplômes et le diplôme intermédiaire (DI) est une source de désordre permanent. Bref, pour notre travail pédagogique, le bac pro 3 ans est une catastrophe, tout simplement.

 

Les élèves ont, très concrètement, perdu près de 1000 heures de cours. Cette certification de niveau IV est souvent dispensée avec une acquisition de niveau V. Comment peut-on imaginer que tous les jeunes puissent acquérir ainsi une réelle formation professionnelle ? Comment pourront-ils trouver un emploi avec leur bac pro s’ils souhaitent intégrer la vie active ? Quelle chance ont-ils d’avoir un niveau suffisant pour poursuivre leurs études ?

Ensuite, contrairement à ce qu’avait annoncé le ministère, l’alignement sur une durée de 3 ans du bac pro a abouti à une aggravation du décrochage scolaire et à une augmentation des sorties sans qualification. Pour les élèves en grande difficulté, l’accélération du rythme d’acquisition a provoqué démotivation et un échec scolaire accru.

Alors que le nombre d’élèves dans le secondaire a plutôt tendance à augmenter, le nombre d’élèves en LP est passé de 705 000 en 2010 à 657 000 en 2012. Il faut ajouter à cela une augmentation très sensible du nombre d’élèves en CAP : 115 000 en 2012 contre 96 000 en 2008 (et même 42 000 en 1995 !). Soyons même plus précis : un élève entrant en bac pro en 2008 avait 77 % de chances d’obtenir son diplôme, alors qu’en 2012 un élève entrant en bac pro 3 ans n’a plus que 54 % de chances. Certes, seule la moitié des élèves venant du BEP entrait en bac pro. Enfin, arguer du fait que 33 % des élèves de BEP sortaient du système éducatif c’est ignorer le fait que ces élèves, pour la plupart, obtenaient leur BEP (taux de réussite de 77 %) et que ce diplôme avait pour certaines filières une valeur professionnelle.

La CGT Educ’action exige une remise à plat totale de la réforme et revendique des parcours diversifiés bac pro en 3 ou 4 ans, voire 5 ans pour les élèves les plus en difficulté.

 

La réforme s’est accompagnée de grilles horaires tri-annualisées qui ont fait disparaître les seuils de dédoublements et imposé l’accompagnement personnalisé. Les conditions de travail des élèves, comme celles des enseignants, s’en sont trouvées fortement

dégradées.

La CGT Educ’action revendique

Le retour à des grilles horaires hebdomadaires.

Des seuils de dédoublement identifiés par discipline.

Des effectifs par classe favorisant de bonnes conditions d’études.

Des moyens attribués pour les enseignements disciplinaires.

 

Bac pro GA : au bord de l’explosion !

Dans les salles de profs, les plaintes sur le bac pro GA sont récurrentes : on n’en peut plus, on est limite burnout… . Le CHSCT ministériel vient d’être alerté de cette situation.

La CGT Educ’action s’est prononcée contre la création de ce bac pro et la suppression des 2 bacs pro compta et secrétariat.

Les griefs contre ce baccalauréat sont nombreux. La finalité professionnelle est mal définie, il n’y a pas de contenu professionnel suffisant en comptabilité pour être un minimum efficace en entreprise. L’organisation en openclasse n’est pas toujours pertinente et demande des moyens que les établissements n’ont pas. De plus, les enseignants ont du s’adapter sans une formation suffisante. Les supports logiciels et matériels ne sont pas opérationnels à 100 %. Il faut réouvrir en urgence le dossier bac pro GA, si on veut éviter une catastrophe.

La CGT Educ’action demande à être reçue au plus vite par l’inspection générale sur ce dossier.

 


PDF - 250.8 ko
Le 4 pages à télécharger

Agenda

<<

2018

 

<<

Avril

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2627282930311
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Sites favoris


    1 site référencé dans ce secteur

    Statistiques

    Dernière mise à jour

    mercredi 18 avril 2018

    Publication

    1415 Articles
    Aucun album photo
    58 Brèves
    14 Sites Web
    34 Auteurs

    Visites

    5 aujourd'hui
    64 hier
    710210 depuis le début
    2 visiteurs actuellement connectés