Rentrée scolaire 2019 : la casse continue

mercredi 6 mars 2019
par  cgteducaix

- compte-rendu des CTSD collèges et 1er degré -


Rappelons le contexte général : suppression de 50000 emplois de fonctionnaires d’Etat en 5 ans au nom du dogme de la réduction de la dépense publique. Les conséquences étaient prévisibles avec un affaiblissement programmé des services publics, notamment l’Education nationale, qui représente près de la moitié des emplois de la Fonction publique d’Etat.


Conséquences pour notre département pour la rentrée 2019 :

Collèges Ecoles


► + 1720 élèves mais baisse du nombre de postes


► hausse du volume des heures supplémentaires (HSA) au détriment de l’emploi


► gel de l’enveloppe des Indemnités pour Missions Particulières (IMP)


► baisse du nombre d’heures hebdomadaires d’enseignement allouées par élève (H/E)


 


► maintien des seuils élevés (31 élèves en maternelle hors Education Prioritaire !)


► nombre de postes créés pour la rentrée divisé par deux par rapport à l’année précédente


► aucune création de poste de Brigade (remplacement) alors que 109 postes ont été supprimés en 2018


► maternelle : 26 ouvertures de classes pour 39 fermetures soit un solde négatif de 13 classes 

Malgré la hausse globale des effectifs d’élèves en collège de nombreux besoins éducatifs ne pourront être couverts comme par exemple le dédoublement, les options, les moyens de concertation, les créations de divisions pour diminuer les effectifs par classe. Comme pour cette année il sera donc impossible avec cette dotation  de couvrir dans les écoles tous les besoins en termes de remplacement, de Rased, de formation continue, d’allègement des classes .


Les conditions d’enseignement et de travail seront donc encore dégradées à la rentrée prochaine. Cette dégradation apparaît clairement dans le rapport d‘activités annuel académique du service social des personnels : problématique économique, difficulté à trouver un logement, exclusion et précarité sociale, épuisement professionnel (24% des salariés de l’Education nationale selon une enquête de la MGEN), allongement de carrière, précarité sociale, mal être sur leur lieu de travail. Faut-il rappeler que le taux d’absence académique pour maladie est supérieur à la moyenne nationale ? Idem pour le poids relatif du nombre d’agents absents pour maladie professionnelle et accident du travail.


Nous refusons de cautionner l’abandon du service public d’éducation et le manque de considération des conditions de travail de la communauté éducative. Nous sommes bien loin de « l’école de la confiance ».


Toutes les organisations syndicales dont la CGT ont voté contre ces deux projets.


Plus que jamais la convergence dans le 1er degré et le 2nd degré des mobilisations, des revendications et des colères est nécessaire.


Documents joints

Déclaration CGT CTSD collèges
Déclaration CGT CTSD collèges
Déclaration CGT CTSD 1er degré
Déclaration CGT CTSD 1er degré

Commentaires

Agenda

<<

2020

 

<<

Octobre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2829301234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930311
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Sites favoris


    1 site référencé dans ce secteur

    Statistiques

    Dernière mise à jour

    lundi 28 septembre 2020

    Publication

    1600 Articles
    Aucun album photo
    58 Brèves
    14 Sites Web
    37 Auteurs

    Visites

    0 aujourd'hui
    112 hier
    819816 depuis le début
    5 visiteurs actuellement connectés