Mobilisons nous pour un camarade postier

mardi 2 septembre 2008
par  fbca

La répression, elle, n’a pas pris de vacances.
Serge Reynaud, militant à la CNT PTT risque purement et simplement la révocation à la suite d’une procédure disciplinaire qui aura lieu le10 septembre.
Il est carrément traduit en conseil central (c’est à dire national) habituellement réservé aux fautes très lourdes comme le détournement de fonds, etc.
Ce qu’on lui reproche ? De faire du militantisme syndical ! Son dossier est monté de toutes pièces, truffé de contradictions, faux témoignages...

Ci dessous, le texte d’appel aux échéances qui nous attendent. Il y aura en outre vraisemblablement une conférence de presse le mercredi 3.
Marion

Pas encore privatisée, déjà répressive

 

 

Un facteur des Bouches du Rhône menacé de révocation

suite à la grève de mai 2008 à la distribution.

 

Serge Reynaud, facteur à Marseille 01 – Colbert, militant de la CNT PTT est convoqué à Paris devant le conseil central de discipline de la Poste le mercredi 10 septembre 2008, la sanction demandée est la révocation.

 

Du 14 au 31 mai 2008, a eu lieu un conflit départemental à l’appel des syndicats CGT et SUD contre le projet « Facteur d’avenir », projet qui veut restructurer l’ensemble de la chaîne de l’acheminement et de la distribution du courrier. Ce projet pourrait entraîner la suppression d’environ 1000 emplois sur le département. Fermeture de centres de tri, regroupements de centre de distribution, modification des normes et des cadences, mise en place de l’auto-remplacement … sont au programme.

« Facteur d’avenir » est particulièrement combattu dans les Bouches du Rhône. En octobre 2006 et en mars 2007, la Poste avait dû faire des concessions aux facteurs en lutte. En 2008, le conflit a été âpre : remplacement des grévistes par des intérimaires, huissiers présents dans tous les centres en grève, pression sur les grévistes placés en absence irrégulière, etc. Malgré 17 jours de conflit et 400 agents en grève chaque jour, le conflit s’est achevé sur un constat de désaccord.

 

Le 19 juin, notre camarade, Serge Reynaud est convoqué à la direction. On lui reproche une prise de parole de 5 minutes le 21 mai 2008 dans son bureau, d’avoir participé à une action collective pour obtenir l’ouverture des négociations (tentative d’ouvrir le sas de la direction), rien que des faits de grève, sortis de leur contexte pour justifier des poursuites disciplinaires.

 

Cela faisait longtemps que la Poste rêvait de se payer ce qu’elle appelle la « Principauté postale des Bouches du Rhône », tant nos luttes lui déplaisent. Aujourd’hui c’est notre solidarité qui doit être exemplaire :

 

Ø en signant massivement la pétition,

  Ø en interpellant le siège de la Poste, 44 boulevard de Vaugirard, 75757 Paris cedex 15, téléphone : 01.55.44.00.00. ou en envoyant un fax au : 01.55.44.01.25.

 Ø en participant à la soirée de soutien contre la répression syndicale, le 6 septembre à Mille Babords à partir de 18 heures. (61 rue Consolat, 13001 Marseille, Métro réformés)

 Ø en montant à Paris le 10 septembre 2008 – Rassemblement à 14 heures devant le 41 bd Romain Rolland dans le 14ème, (Métro Porte d’Orélans) ou

     Ø en étant au rassemblement devant la Poste Colbert, rue Henri Barbusse, 13001 Marseille (Métro Colbert) ce même 10 septembre à 14 heures.


Agenda

<<

2018

 

<<

Mars

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2627281234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930311
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Sites favoris


    5 sites référencés dans ce secteur

    Statistiques

    Dernière mise à jour

    mardi 9 octobre 2018

    Publication

    1427 Articles
    Aucun album photo
    58 Brèves
    14 Sites Web
    34 Auteurs

    Visites

    6 aujourd'hui
    104 hier
    731932 depuis le début
    2 visiteurs actuellement connectés