Développer et renforcer l’action dans l’Education Nationale. Gagner la majorité des personnels à la mobilisation et la grève !

lundi 10 décembre 2018
par  cgteducaix


Nous traversons une période cruciale. La situation qui s’est créée ces dernières semaines pose l’exigence à une échelle nouvelle et dans des conditions totalement renouvelées, d’un changement radical de la politique du gouvernement. Dans l’Education Nationale aussi !


La situation actuelle souligne l’exigence considérablement élargie dans la population de la justice fiscale et sociale, de la reconstruction des services publics dans tous les territoires, de l’accès à un revenu décent pour vivre… Dans ce contexte, la CGT Educ’action 13 rappelle que des préavis nationaux et académiques sont déposés qui couvrent toute la période jusqu’aux vacances scolaires. La semaine qui s’est écoulée, dans un contexte très tendu, et parfois très difficile localement, a vu le développement impétueux, à Marseille et dans les Bouches du Rhône, d’un authentique mouvement des lycéen.nes contre les réformes Blanquer (Lycée et Voie Professionnelle), contre Parcoursup’ et contre la sélection à l’Université, pour la relance d’une vraie politique d’éducation prioritaire, pour un service public de l‘éducation ouvert à tou.tes, donnant à chacun.e les moyens d’une poursuite d’étude dans le Supérieur ou d’une insertion choisie dans le monde du travail. Le mouvement des lycéen.nes de Marseille et des Bouches du Rhône porte l’exigence de l’égalité sociale et de la démocratie. Nous sommes à ses côtés. Mais il est temps que les personnels de l’Education Nationale des Bouches du Rhône entrent vraiment en action.



Nous appelons tous les personnels à se réunir en Assemblées Générales dans les établissements et les sites administratifs, les services et les écoles, dès lundi 10 décembre et tout au long de la semaine.



Nous les appelons à s’organiser collectivement et unitairement pour entretenir un feu roulant d’actions tout au long de la semaine pour faire entrer la majorité des personnels de l’éducation dans les mobilisations contre la réforme de la Voie Pro’, contre la réforme du baccalauréat et du lycée, contre les suppressions de postes et la casse du service public d’éducation et pour l’amélioration immédiate des salaires et traitements.



Nous recherchons une montée en puissance de l’action tout au long de la semaine, en parallèle des mobilisations lycéennes et des autres mobilisations qui ont cours, en vue du temps fort national de manifestation et de grève ce vendredi 14 décembre 2018.



Nous appelons les équipes confrontées à des blocages d’établissements entraînant l’impossibilité de travailler dans des conditions normales à en demander la fermeture. Si le confinement des personnels et élèves peut se révéler la seule réponse immédiate possible dans des situations de danger grave et imminent aux abords, il n’est pas question d’entretenir durablement la fiction d’établissements demeurés ouverts alors qu’aucune des conditions favorables à un fonctionnement normal ne sont réunies. Nous dénonçons tout retrait de salaire dont des personnels refusant de faire semblant de travailler dans de telles conditions pourraient faire l’objet. Face à de telles situations il faut imposer collectivement à la Direction la suspension des cours. L’exercice du droit de retrait peut et doit être actionné chaque fois que les conditions le justifient.



Continuer à agir pour favoriser l’expression démocratique et pacifique des lycéen.nes à une échelle massive



Le succès incontestable de la manifestation lycéenne de jeudi 6 décembre à Marseille, qui a donné l’exemple à d’autres régions et villes, dans les conditions chaotiques qui s’étaient créées depuis le début de la semaine, est la preuve de la force et de la maturité acquise par le mouvement dans de très nombreux établissements.



La CGT Educ’action des Bouches du Rhône est particulièrement fière d’avoir contribué à ce succès, ainsi que du soutien et de la protection qu’ont trouvés les lycéen.nes en action auprès de notre Union Départementale interprofessionnelle et de ses militant.es.



Une rencontre, entre la coordination lycéenne d’une part et le Recteur ainsi qu’un représentant du préfet d’autre part, doit avoir lieu ce lundi 10 décembre au matin. La CGT Educ’action sera reçue par le Recteur avec le SNES-FSU et Sud Education dans l’après-midi. A cette audience la CGT Educ’action dénoncera avec la plus grande vigueur la répression visant le mouvement lycéen et les violences physiques et symboliques qui l’ont accompagnée tout au long de la semaine. Elle dénoncera la reprise par le ministère des déclarations mensongères du préfet des Yvelines à propos des circonstances ayant amené la honteuse arrestation des lycéen.nes de Mantes la Jolie.



La CGT Educ’action des Bouches du Rhône interviendra à l’audience pour que soient respectés l’expression démocratique et pacifique des lycéen.nes, ainsi que leur sécurité dans le mouvement en cours.



Elle continuera à favoriser l’expression des lycéen.nes dans un cadre démocratique, pacifique et massif. En particulier en aidant la coordination à trouver les formes inclusives de manifestation permettant d’écarter la violence et de favoriser l’intégration de tou.tes dans l’action.



Elle se trouvera avec les militant.es du SNES, de Sud Education et de la CNT Education, comme jeudi dernier, aux côtés des lycéen.nes pour contribuer à la réussite et à la protection de la manifestation prévue mardi 11 décembre au matin.


Commentaires

Navigation

Articles de la rubrique

Agenda

<<

2019

 

<<

Janvier

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Sites favoris


    1 site référencé dans ce secteur

    Statistiques

    Dernière mise à jour

    lundi 21 janvier 2019

    Publication

    1452 Articles
    Aucun album photo
    58 Brèves
    14 Sites Web
    36 Auteurs

    Visites

    4 aujourd'hui
    130 hier
    743505 depuis le début
    2 visiteurs actuellement connectés