La CGT Éduc’action soutient la lutte des personnels dans les Hauts-de-Seine pour des moyens supplémentaires et pour l’Éducation prioritaire

Communiqué de l’union nationale CGT-Educ’action
mardi 4 février 2014
par  cgteducaix

Mardi 4 février 2014, l’intersyndicale CGT-Éduc’action/FNEC-FP-FO/FSU/SE-UNSA/SGEN-CFDT/SUD-Éducation des Hauts-de-Seine appelle à reconduire la grève. La mobilisation se poursuit donc en réaction au refus du Recteur de l’académie de Versailles de recevoir les personnels en lutte et de donner des réponses sur les moyens et sur la carte de l’Éducation prioritaire.
Un rassemblement aura lieu à 11h 30, 
métro Sèvres Babylone, pour une manifestation vers le ministère. Une Assemblée Générale aura lieu à la Bourse du travail de Paris à 14h30.

La mobilisation actuelle dans les Hauts-de-Seine est l’illustration que les annonces du ministre concernant l’Éducation prioritaire ne répondent pas aux besoins. Pour que tous les établissements puissent fonctionner selon leur spécificité, des moyens supplémentaires doivent être donnés. C’était le sens des journées de grève et des rassemblements des 23, 27, 28 et 30 janvier 2014 : la mobilisation des personnels n’a pas faibli et de nouveaux établissements se sont joints au mouvement.

La colère qui s’exprime sur le 92 trouvera un écho dans les autres départements. C’est le fait de plusieurs années de reculs en termes d’horaires et de conditions de travail dégradées. La situation dans les établissements se dégrade : les personnels en lutte dans le 92 réclament une amélioration des conditions de travail de tous les personnels et d’études des élèves. Ce qui a mis le feu aux poudres est symptomatique : au moment où le ministre communiquait sur l’Éducation prioritaire, celle-ci était attaquée dans le 92 puisque sur 31 collèges en ZEP, 27 étaient touchés par des réductions de moyens importantes. Les lycées en Éducation prioritaire, oubliés des annonces de V. Peillon, connaissent eux aussi une baisse des moyens. Même avec les ajustements récents, le compte n’y est pas, ne serait-ce que pour retrouver les taux d’encadrement de l’année scolaire en cours dans les établissements

Le mouvement s’amplifie aussi avec la mobilisation des parents d’élèves (manifestations, journées collèges et lycées morts) : tous enseignants-es et parent-es d’élèves se battent pour la même chose : donner vraiment la priorité à l’école ! 

C’est pour cela qu’ils manifesteront ensemble mardi 4 février à 12 h vers le ministère !
L’ensemble des éléments sur ce mouvement de grève : http://cgteduc92.ouvaton.org/

 Montreuil, le 3 février 2014

  

 


Navigation

Mots-clés de l'article

Articles de la rubrique

Agenda

<<

2018

 

<<

Septembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Sites favoris


    1 site référencé dans ce secteur

    Statistiques

    Dernière mise à jour

    mercredi 5 septembre 2018

    Publication

    1426 Articles
    Aucun album photo
    58 Brèves
    14 Sites Web
    34 Auteurs

    Visites

    51 aujourd'hui
    125 hier
    728508 depuis le début
    3 visiteurs actuellement connectés