Résultat des ajustements de carte scolaire dans les écoles pour la rentrée 2013

samedi 7 septembre 2013
par  cgt éduc 13 (1er degré)


Lors du CTSD de rentrée du 7 septembre 2013 


5 fermetures de classe et 52 ouvertures ont été prononcées.


La CGT éduc’action se félicite de cette balance positive. Pour autant les effectifs pris en compte sont encore bien loin de nos revendications qui sont de n’avoir pas plus de 20 élèves par classe (15 en éducation prioritaire).


 


En pièce jointe, la liste des mesures retenues.



 


 

Faisant suite au CTSD du 07 septembre 2013, Monsieur le directeur académique a pris une mesure supplémentaire que nous vous communiquons ci-après :
 
· Ouverture de la 5ème classe maternelle à l’école Strasbourg (0130951N) située à Marseille 3ème, rattachée à la circonscription de Marseille 03.
Cette mesure, prise après le CTSD, figurera sur l’arrêté de carte scolaire qui sera adopté à l’issue du prochain CDEN.
 

Déclaration de la CGT Educ’action 13

au CTSD 1er degré

du 7 septembre 2013


 


Le ministre nous avait affirmé, l’an passé, que la rentrée 2012 n’était pas la sienne mais celle de son prédécesseur, donc pas très bonne, et qu’on allait voir à la rentrée 2013…


 C’est bon, on a vu ! Dire que c’est pire que sous le précédent gouvernement serait faux ; reste que le bilan n’est pas fameux…


Certains se plaisent à souligner le caractère prétendument « serein » de cette rentrée scolaire dans notre département, c’est pour le moins être singulièrement aveugle à la situation vécue par une grande majorité de collègues dans les établissements, les écoles et les services…


Loin de l’ambition affichée de refonder l’école de la République, la loi Peillon laisse subsister d’énormes carences :


avec le maintien du cadre des précédentes réformes (du lycée et du bac professionnel en 3 ans par exemple)


et avec la restitution notoirement insuffisante des postes supprimés au cours des 5 années précédentes pour faire face à la fois à l’augmentation des effectifs d’élèves, relancer une formation initiale pour les enseignants et répondre à des urgences pour la métropole Marseillaise !


 Avec le maintien également de la RGPP, simplement rebatisée pour la circonstance « Modernisation de l’Action Publique ».


Quant au décret sur les rythmes scolaires, il illustre le renoncement à l’égalité territoriale en matière d’éducation. Il constitue un nouveau pas dans le détricotage du service public de l’Education Nationale.


 


Aussi, monsieur le Directeur Académique, les arbitrages que vous allez nous annoncer et qui ne sont, comme leur nom l’indique que des arbitrages, ne pourront consister qu’en des choix entre des besoins que la CGT Educ’action voudraient voir tous satisfaits.


Combien la réserve de 72 postes pour cette rentrée 2013 va-t-elle peser face aux besoins d’ouvertures en classes pour accueillir les 1500 élèves de plus présentis pour cette année (mais combien en réalité : vous allez nous le dire ; et avec quel taux de scolarisation des enfants de « 2 ans » ?) et aux besoins en postes de brigades formation continue programmée pour les C2 lauréats aux concours des futurs professeurs des écoles (et avec quelle « perte en ligne » ?) ?


Sans parler des besoins en maitres G que la CGT Educ’action continue de juger indispensables au bon fonctionnement des RASED aux côtés des maitres E et des psychologues scolaires.


 


La CGT Edu’action s’inquiète aussi de l’explosion de la précarité dans l’EN.


Le plan Sauvadet qui devait résorber la précarité n’a permis que d’insuffisantes réussites faute d’une vraie titularisation de tous.


Les Emplois Avenir Professeur : nouvelle catégorie de précaires dont l’avenir est très incertain s’implantent dans le 1er degré jusqu’à présent relativement épargné par cet aspect de la précarité.


Dans notre département, alors que 75 postes d’assistants d’éducation étaient supprimés en juin dans les collèges et lycées, l’IA annonçait en juillet le recrutement de 400 CUI dont 70 employés comme remplaçants d’assistants d’éducation.


Dans le même temps, plutôt que de créer de vrais emplois dans les écoles, l’IA 13 va implanter 739 CUI pour des missions d’aide à la direction.


La prétendue formation de ces personnels reposera en partie sur des tuteurs dans les établissements ; avec la responsabilité et le travail que cela engendre…


Quant aux dernières annonces du gouvernement concernant un véritable emploi d’accompagnement à la scolarisation des élèves en situation de handicap, il y a à nouveau tromperie. Seuls les actuels AVS arrivant au bout de leur statut d’AED pourront prétendre à un CDI après une formation de seulement 120h pour un travail à temps partiel imposé payé environ 75 % du SMIC. Pour l’immense majorité des AVS actuels en contrats aidés, c’est toujours la porte à la fin de leur contrat.


 


Vous l’aurez compris, la CGT Educ’action place cette rentrée scolaire comme la rentrée sociale qui s’annonce ardente et revendicative sur fond d’enjeux majeurs pour les personnels : salaires, emplois, retraites…


C’est pourquoi nous appelons à la grève le 10 septembre prochain : pour travailler et vivre mieux !


 


Documents joints

ajustements de carte scolaire au 7 septembre (...)
ajustements de carte scolaire au 7 septembre (...)

Agenda

<<

2018

 

<<

Septembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur

Statistiques

Dernière mise à jour

mercredi 5 septembre 2018

Publication

1426 Articles
Aucun album photo
58 Brèves
14 Sites Web
34 Auteurs

Visites

107 aujourd'hui
111 hier
728322 depuis le début
3 visiteurs actuellement connectés